La construction des modèles des éléments d’ornementation suit son chemin.

Jusqu’à présent ont été réalisés les prototypes des axes des fenêtres, ceux des portails I, II et III sont en cours d’éxécution ; le portail IV à son tour sera formé, selon sa copie accolée au bâtiment du Conseil d’Etat est-allemand sur la Schlossplatz et servira de modèle pour le portail V. Le modèle de la cour de Schlüter est également bien entamé. Ces fabrications de modèles sont effectués par des sculpteurs expérimentés, qui sont des experts en matière d’art baroque.

Sans ces modèles, une sculpture d‘une telle qualité dans le grès ne serait à peine réalisable, car les retouches ne sont plus possibles une fois la taille de la pierre terminée. Ces modèles sont par la suite reproduits dans du plâtre ; ces moulages deviennent les véritables modèles pour les sculpteurs de pierre, dans la plus pure tradition de taille du grès depuis 600 ans. Le moulage en plâtre, qui est déjà le reflet du talent de l’artiste, sera détruit et ainsi perdu.
Notre travail est admiré et reçoit la plus grande attention, en particulier de la Fondation allemande des Monuments Historiques.

Nous ne pouvons pas présenter tous les travaux en cours mais donnons ici une première impression de la qualité de la reconstruction.

Le portail I de Schlüter

Le portail I était l’entrée majestueuse et officielle du château. Il a été terminé en 1701, pour que le roi en Prusse Frédéric Ier fraîchement couronné puisse s’installer dans son château transformé.

20090521162341930
20051222165736
20090521161121549
20051222165336
20090521162805497
20090521163005307
20090521162542916
20070504190724

Les axes des fenêtres d’Andreas Schlüter

Les modèles des axes des fenêtres sont déjà réalisés à l’echelle 1:1. Voici quelques exemples :

Les corniches principales 

20070504184954
20070504190545

L’étage mezzanine

20090521163305378

(photo: Hermann, Berliner Morgenpost)

20051222174429
20051222174240

Aigle de la mezzanine. Au premier plan, la tête originale, qui a été sauvé du dynamitage de 1950.

D’une envergure de 2,06 m, le premier aigle situé sur la corniche principale est prêt. Une douzaine de ces oiseaux, prêts à l’envol, se tenaient assis tout en haut, juste en dessous de la balustrade de la façade ; il représentait ainsi la devise prussienne: « Nec soli cedit » (Il ne céda pas au soleil).

L’envergure de ces aigles dépendait de l’écart des fenêtres entre elles. Par économie, Schlüter dut réutiliser et s’adapter à la façade du château Renaissance de Caspar Theiss, qui était très irrégulière. C’est pourquoi les ailes des aigles ont une longueur variant entre 1,60m et 2,60m . Cela complique considérément la reconstruction : il faut préparer un modèle et puis un moulage en plâtre pour chaque aigle, avant que le travail de sculpture en grès ne commence.

Maintenant vous comprenez mieux l’ampleur des frais qu’une telle reconstruction impose, cela ne  peut être réalisée sans de généreux dons. Vous pouvez nous aider en achetant par internet votre/vos pierre (s) du château !

Fenêtre de l’étage d’apparat

20070504190907
20051222165951

Le pignon chantourné / la fenêtre au bucrane d’ Andreas Schlüter du premier étage

Pour une reconstruction partielle ou entière d’un bâtiment, on a besoin d’un nombre impressionnant de matériaux, afin d’atteindre un résultat digne d’un monument historique.

En premier lieu, tous les plans doivent être prêts, surtout les dessins détaillés, les photos précises de chaque élément et aussi le détail des fragments originaux récupérés ; ainsi la reconstruction prend minutieusement la forme, les mesures et la couleur de l’original.

De nombreux plans de construction du château de Berlin (en particulier ceux de Schlüter) ont sûrement disparu dans les bombardements de la guerre voire même avant ; également nous ne pouvons accéder aux plans des réparations successives.

20030803234707

Comme il manque les plans originaux indispensables à une fidèle reconstruction, nous avons dû nous arranger autrement avec ceux que nous avions. Entre autres, un plan du cadastre de 1880, qui représente la partie extérieure du château au centimètre près, a été retrouvé au service des mesures, le Vermessungsamt Berlin-Mitte. De plus nous exploitons de nombreuses photos de Meydenbauer (plaques de verre 40×40 cm), appartenant au service régional de la protection du patrimoine du Brandenbourg situé à Wünsdorf (30km au sud de Berlin),  et depuis 1950 de très nombreuses photos de ruines.

20030803234923

Dans l’unité d’enseignement et de recherche de Photogrammetrie de la Technische Universität de Berlin, les photos ont été corrigées sur ordinateur avec un procédé inédit de haute technologie. Elles furent rapportées à une proportion plus convenable pour que les mesures puissent être prises de manière très précise. Ce travail a été le point de départ pour recréer les plans manquants, en particulier de deux axes de fenêtres à l’ouest du Portail IV du niveau du sol jusqu’à la balustrade. On choisit comme unité de mesure, le pouce ( environ 25,4mm = ein Zoll) plus pratique et plus précis étant celle d’origine.

20030803235005
20070504185108
20030803235106

Ce modèle à l’échelle 1:1 représente la fenêtre au bucrane ; c’est une étape dans la conception de la façade.

La fabrication de tous les élements de baie est réalisée par Carlo Wloch, qui est à la fois tailleur de pierre, sculpteur et restaurateur. Par exemple, ici, cet ornement dit bucrane, représentant une tête de bœuf sculptée, a été reconstitué par le sculpteur Matthias Körner, spécialiste du baroque. Le travail de Körner est le plus proche de la réalité de Schlüter / Böhme.

20030803234739
20030803234830

Les ornements des façades du nouveau château seront reconstitués dans la même pierre que ceux de l’ancien : les éléments architecturaux importants sont taillés en grès dur et le bucrane en un grès plus mou (tous deux issus de carrières saxonnes de la vallée de l’Elbe).

L’encadrement en bois de la fenêtre baroque est en chêne. Il est peint en une couleur dite « sang de boeuf », soit un rouge sang tirant sur le marron, couleur, qui est ensuite vernie  pour mettre en valeur le veinage du bois. La fenêtre servant de prototype a été travaillée dans la menuiserie Emme par le menuisier Frau Dipl.Ing. Angela Bühring, qui a une formation de restauration artisanale.

Les espaces crépis autour des fenêtres doivent être de couleur jaune et vieux blanc, couleur proche du château Charlottenburg.

De grands mercis tout particulièrement aux entreprises suivantes qui ont travaillé gratuitement à la fenêtre prototype:

Service de la Protection du Patrimoine, Denkmalpflege, de Berlin : Herr Jacob pour les couleurs des fenêtres
Menuiserie Emme : Frau Bühring : Finition des Fenêtres
Entreprise Rogge : Herr K.D. Müller: fabrication du crépis.
Architectes: Stuhlemmer, Diplômé en architecture pour la protection du patrimoine.
Quelle est la taille d’une fenêtre? On peut se faire une idée de ses dimensions en la comparant à la  taille d’une personne placée devant.
20030803234627
20030803235145

Lors de l’adoption des lettres d’intention de coopération entre la fondation pour les fonds culturels prussiens, et l’association Förderverein Berliner Schloss e.V. au centre d’information. (de gauche à droite : le directeur général des Musées nationaux, Staatlichen Mussen, Prof.Dr. Peter-Klaus Schuster, le Président de la fondation, Prof. Dr. Klaus Dieter Lehmann,  les deux membres du comité directeur de la Förderverein Berliner Schloss e.V. Wilhelm v. Boddien et l’ architecte Rupert Stuhlemmer).