Humboldt-Forum – le centre de Berlin est redéfini

L20070307200436e 4 juillet 2002, le Bundestag a entériné un nouveau concept innovateur pour l’aménagement du centre de Berlin. Il prévoit un concept d’utilisation commun de l’île aux musées et du château, qui doivent être parfaitement complémentaires entre eux.

Par la suite, en avril 2007, le gouvernement allemand a pris la décision de concrétiser la reconstruction du château de Berlin comme centre des cultures sous le nom de « Humboldt-Forum » d’ici 2014. Il rend hommage à Wilhelm et Alexander von Humboldt  qui ont influencé l’essor des sciences humaines en Prusse au début du XIXe s., Wilhelm comme fondateur de l’université de Berlin et auteur de la formation scolaire classique en Prusse et Alexander comme explorateur des mondes extra-européens en Amérique et Asie.
Le concours d’architectes a eu lieu en 2008 et fut clos le 28 novembre.


Musée des arts extra-européens

Sur le site d’origine, en face de l’île aux musées dédié à Wilhelm v. Humboldt qui regroupe les collections européennes provenant des plus anciennes civilisations d’Asie Mineure et d’Egypte jusqu’aux œuvres extraordinaires du XIXème siècle, doit se reformer sous le nom de „Humboldt-Forum” l’idée originale de faire du centre de Berlin une „place libre des Arts, des Sciences et de la Communication”. Elle sera dédiée à Alexander v. Humboldt.

Au coeur de ce projet se trouve la transformation de la zone du château et de l’île aux musées en un lieu international des arts et cultures européennes et extra européennes ainsi que des sciences. Ce centre de conférences et de séminaires de qualité permet de développer la communication de ce projet et reste à la disposition de tous les dirigeants et de la population pour satisfaire leur soif d’informations.

Le Musée d’ethnologie avec les arts et les civilisations d’Afrique, des Amériques et d’Océanie  et le Musée des arts d’Extrême-Orient vont déménager de Dahlem pour le château. Leurs  collections vont s’associer aux collections scientifiques de la Humboldt Universität et l’inventaire de littérature extra européenne de la bibliothèque centrale et régionale de Berlin en un forum universel de la curiosité et de la connaissance du monde.

La formule magique en sera: « le monde au centre de Berlin ».

20041205183358 20041205183312

L’origine des Staatlichen Museen zu Berlin,  Musées nationaux de Berlin, issus des cabinets de curiosité du seul château et de la transposition réussie au XIXe s.de l’île aux musées en une «place libre des arts et sciences ». La situation actuelle du site du château est une place vide au milieu d’un réseau des sciences (Humboldt-Universität, Bibliothèque nationale), des arts  (île aux Musées, église de Friedrichswerder, et l’académie de l’architecture Bauakademie aujourd’hui disparue) et de la politique (Ministère des Affaires étrangères, l’hôtel de ville Rotes Rathaus, et le musée d’histoire allemande).

Grâce à un programme d’exposition flexible et interactif en complément des actuelles collections européennes de l’île aux musées, les collections extra européennes des Musées Nationaux de Berlin vont renforcer l’idée de musée universel.

20041205183449       20021121142916
Les sujets s’étendent des « palais et châteaux » d’Afrique, d’Amérique Centrale et d’Asie, les images des hommes des continents, jusqu’au mythe « extra européen », son histoire et son avenir. Les musées, leurs trésors, leurs chefs d’œuvre et l’âme des collections occupent ici une place centrale.

Le Musée d’ethnologie avec plus de 500.000 objets, photos, films et prises de son. Le musée des arts d’Extrême-Orient avec ses collections sur les régions de la Route de la soie, du subcontinent indien et de l’Asie du Sud-Est regroupant des chefs d’œuvre d’Indochine, de Chine, du Japon et de Corée. Dans cette vision du musée, le rapport aux collections européennes de l’île des musées est toujours présent. Les deux complexes muséologiques donnent naissance à une identité intellectuelle de musée universel qui fera se rencontrer à l’avenir les arts et les cultures du monde entier en un seul lieu au centre de Berlin. Le masterplan de l’île des musées et celui du site du château forment ainsi une unité intellectuelle.

Un musée des sciences

salle de lecture de la bibliothèque

Les sciences et les arts ont toujours été des domaines de prédilection en Prusse car le pays ne disposant pas de ressources naturelles dépend du savoir-faire de sa population. La Humboldt Universität créée en 1810 a ses racines dans la société Leibniz et dans l’académie des Sciences remontant à l’époque de Frédéric Ier (1701-1713). Après l’édit de tolérance de Postdam en 1685 des réfugiés de nombreux pays d’Europe sont venus s’installer à Berlin : des Calvinistes, des Huguenots, des Juifs, des Salzbourgeois… Ils étaient persécutés dans leur région d’origine ; ils firent profiter de leurs savoirs à la Prusse qui put dominer l’Europe en matière d’innovation scientifique. L’apogée se trouve au début du XXe alors que la plupart des détenteurs des grands prix Nobel habitait et travaillait à Berlin. L’université de Harvard à Boston aux Etats-Unis récupéra ce rôle quand ils durent s’exiler devant la montée du nazisme en 1933.

La bibliothèque centrale et régionale de Berlin

Dans l’ensemble le Humboldt Forum est une infrastructure ouverte au public, un signal fort du nouveau partenariat des Musées Nationaux de Berlin, la Humboldt Universität et la Bibliothèque régionale Zentral- und Landesbibliothek Berlin.

Le Humboldt-Forum prend une longueur d’avance dans le débat sur l’avenir du développement intellectuel dans la mondialisation sur les arts, les cultures et sciences extra européennes : interdisciplinarité, internationalisme et accessibilité pour tous.

Ainsi l’Allemagne a une capitale  dont le centre est dédié aux connaissances du passé et du futur. Cette vision du nouveau Berlin est une métropole du rapprochement des peuples par l’art, la culture et les sciences. Ceci forme une partie essentielle du discours-programme de ce « Forum Neue Mitte Berlin du Humboldt-Forum. Ainsi un centre détruit par la guerre et le libre-arbitre politique d’une capitale culturelle européenne sera rétablie.

Sous le nom d’Agora sont intégrés dans le Humboldt Forum des salles de conférence à multiples facettes ; ainsi sera formé un lieu international extraordinaire de rencontre et de discussion des cultures mondiales.